Rechercher votre salle de réunion  

  • Imprimer
  • Augmenter la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Modernisation de l'aéroport de Bordeaux Mérignac  

Le Conseil de Surveillance de l’Aéroport de Bordeaux a adopté un double projet de construction d’un terminal de jonction des Halls A & B, ainsi que de reconditionnement des voies d’accès, des parkings et du parvis en prévision de l’arrivée du tramway à l’aéroport. 

 

Projet de modernisation des Halls A & B et des accès de l'aéroport

Dans un contexte de croissance internationale forte, ce projet global place le client au centre de la dynamique de l’aéroport afin qu’il vive une expérience fluide dans un espace de confort en cohérence avec les standards internationaux. Après avoir investi dans le terminal low cost billi, en 2010 et 2015, l’Aéroport modernise ses terminaux A et B pour accompagner la croissance des compagnies de réseau. Une stratégie que l’Etat, actionnaire majoritaire, et les actionnaires publics locaux approuvent collégialement. Au-delà de la réponse aux attentes des passagers, les actionnaires ont maintenant décidé de conforter le traitement des compagnies de réseau dans un contexte de concurrence accrue du TGV, dans les prochaines années.

Renforcer son positionnement

L’Aéroport de Bordeaux vit depuis 8 ans une période de forte croissance (+10% annuel en moyenne) et a gagné 2,3 millions de passagers sur la période. Cette progression résulte de la mise en œuvre d’une stratégie dynamique et innovante orientée principalement vers les compagnies à bas coûts avec la construction en 2010 du terminal billi, une aérogare à services simplifiés, agrandie en 2015. La poursuite de cette dynamique implique de mettre en œuvre de nouveaux relais de croissance notamment via les Halls A et B, et de diversifier les produits et les services offerts.

Dans un contexte de poursuite de la croissance du transport aérien mondial,  la compétitivité des compagnies aériennes s’appuie davantage sur les atouts de l’aéroport : sa capacité à les accompagner dans leur stratégie de croissance et de mise en place de nouvelles politiques de services aux passagers, et d’une meilleure maîtrise des coûts opérationnels. Pour le gestionnaire de l’aéroport, cela passe par l’adaptation dynamique de ses infrastructures, une structure tarifaire adaptée ou encore une qualité de services et un accueil des passagers aux meilleurs standards. Au cœur de ce projet d’envergure, la volonté pour l’Aéroport de Bordeaux est clairement d’accompagner dans son développement HOP ! Air France pour affronter la concurrence accrue du TGV sur la liaison avec Paris, mais également de renforcer la présence des compagnies internationales sur le sol aquitain.

Vers une nouvelle expérience passager

Dès 2017, l’Aéroport de Bordeaux lance un vaste projet en 2 opérations : d’une part la refonte de l’accès à l’aéroport et des stationnements, et d’autre part la construction d’une infrastructure de près de 12.000 m² (sur 2 niveaux) qui assurera la jonction entre le Hall A et le Hall B déjà existants. Ainsi à l’horizon 2019/2020, l’ensemble du parcours du passager depuis son entrée sur la plateforme jusqu’à son embarquement sera optimisé :

  • réorganisation du parvis pour accueillir le tramway reliant l’aéroport au centre ville de Bordeaux et le Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) reliant l’aéroport au réseau ferroviaire via la gare de Pessac Alouette,
  • amélioration des parcs proches des aérogares, 
  • simplification du parcours passager,
  • le développement de la qualité de l’offre commerciale dans une approche orientée vers le confort des passagers,
  • un aménagement centralisé en un point unique des postes de contrôle sûreté pour les passagers et les bagages cabine  améliorant la fluidité et les temps de passage au contrôle.

 

parkingsV2

Réorganiser les accès et stationnement

L’année 2017 verra donc le lancement du réaménagement des accès routiers à l’aéroport, du parvis et des parkings avec une signalétique renforcée. Celui-ci s’inscrit dans une réflexion globale sur la refonte des accès à l’aéroport avec, en vision cible, l’arrivée du tramway à l’aéroport. La progression rapide du trafic s’est aussi traduite par une fréquentation soutenue des parkings et des engorgements ponctuels des linéaires départ et arrivée. 

La réorganisation et  la rénovation des parkings vont permettre une meilleure répartition des flux et une montée en qualité de l’accueil des voitures :

  • Un nouveau parc P1 de proximité de 330 places va être créé dès octobre 2016 pour répondre aux besoins de la clientèle d’affaires souhaitant un accès direct aux aérogares,
  • Le parc P2, souvent  en situation de saturation, va être redessiné, rénové et doté de nouveaux services dont une gestion dynamique des places disponibles ; son entrée sera également déplacée en amont afin de fluidifier l’arrivée vers les aérogares, 
  • La capacité de certains parcs comme le parking de dépose et de reprise des passagers ou celui des entreprises de location de voitures sera augmentée,
  • La création d’une dépose minute sur la rampe d’accès au niveau des départs pour les Halls A & B,
  • La création d’aire de stationnement couverte dédiée aux deux roues.

Enfin, il convient de souligner que les aménagements prendront en compte les conditions d’accès et de confort pour les différents utilisateurs du parvis piétonnier devant les aérogares (passagers, taxis, transports en commun) dans le cadre de la mise en œuvre du tramway et du BHNS. Ces derniers seront complétés par la création d’un pôle intermodal face au Hall B, au niveau des arrivées de l’aéroport. Il permettra aux passagers des connexions faciles entre bus et tramway dans les meilleures conditions de confort et de sécurité. 

L’aérogare entre dans une nouvelle dimension

Améliorer l’expérience de chaque passager qui part et qui arrive à Bordeaux est le maître mot de ce projet. Pour répondre à la croissance du trafic et aux demandes des compagnies de réseau, l’Aéroport de Bordeaux fait évoluer ses installations avec la création d’un espace qui distribuera simultanément le Hall A et le Hall B  vers une zone commune de contrôle sûreté et de commerces et un nouveau système unique de traitement et de contrôle des bagages de soute. Le projet consiste à repenser les bâtiments existants en créant un terminal de jonction de près de 12.000 m².

termainal_de_jonction

Ce projet est une formule d’infrastructure centralisée qui a déjà fait ses preuves dans plusieurs aéroports européens (Londres Gatwick, Helsinki, …) et en projet pour plusieurs aéroports français. La position centrale du terminal de jonction garantit des durées d’acheminement aux salles d’embarquement optimisées pour les passagers des Halls A et B. Cette amélioration du parcours passagers offre une grande fluidité au niveau des contrôles de sûreté afin de répondre plus efficacement aux pics liés aux heures de pointe de trafic. Après le passage des postes d’inspection filtrage, le passager accède à un espace commercial avant de rejoindre les salles d’embarquement. Les modes de consommation dans les aérogares ayant changé ces 10 dernières années, le passager trouve également de vastes espaces d’attente et de repos avec vue sur pistes et entourés de boutiques répondant à ses attentes. L’offre restauration est également étoffée pourparfaire l’expérience passager.

Un aéroport en configuration optimale en 2019/2020

Ces projets d’aménagement seront séquencés sur 4 ans. Le parc des entreprises de location de voiture sera reconfiguré en  2018. Enfin, le parvis devra être opérationnel pour l’arrivée du tramway, planifiée fin 2019 par Bordeaux Métropole. La phase d’appel d’offres pour les études du nouveau bâtiment a été lancée début 2017 pour un début de travaux dans un an. La mise en œuvre devrait être concomitante avec la refonte des espaces publics extérieurs fin 2019/début 2020. La société aéroportuaire s’apprête, en conséquence, à investir près de 40 millions d’euros sur l’ensemble de ces opérations.

En savoir plus