Rechercher votre salle de réunion  

  • Imprimer
  • Augmenter la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Juillet 2017 : LGV Paris-Bordeaux, 2h  

Actuellement à 3 heures 14 de Paris en TGV, Bordeaux, ne sera qu’à 2 heures en juillet 2017. Avec 18 allers-retours directs par jour soit six de plus qu’à l’heure actuelle, un train partira en direction de Paris toutes les heures en journée, toutes les demi-heures en heures de pointes et ce grâce à une forte amplitude horaire de la ligne. La gare Bordeaux Saint Jean accueille déjà plus de 11 millions de passagers par an et est reliée à l’hyper-centre en seulement 10 minutes grâce à sa connexion au tramway.

 

Bordeaux, une ville connectée

Avec l’arrivée de la ligne grande vitesse en 2017 qui rendra Paris accessible en 2h05, ce sont 18 millions de voyageurs qui transiteront par Bordeaux en 2017.
Avec ces dessertes, la SNCF vise aussi bien une clientèle professionnelle qu’une clientèle familiale et loisirs française ou étrangère. Rachel Picard, directrice générale de SNCF-Voyages, annonce un gain prévu par la société de 2,3 millions de voyageurs fin 2019.

Cette connexion s’ajoute à l’engouement des touristes pour Bordeaux. En effet, l’aéroport international de Bordeaux Mérignac est d’ores et déjà l’aéroport français à la plus forte croissance. Sa plateforme accueille plus de 5 millions de passagers par an, desservant plus de 80 destinations dont 5 lignes low-cost et 15 hubs internationaux (Barcelone, Berlin, Casablanca, Istanbul, Lisbonne, Londres, Lyon, Rome…). La plateforme est desservie par 26 compagnies aériennes et est relié au centre-ville par une navette.

En savoir plus

La LGV au service de toute la région

Selon Alain Rousset, président de la Région Aquitaine-Limousin Poitou-Charentes et Alain Juppé, président de Bordeaux Métropole le "plan de dessertes TGV qui répond de manière satisfaisante aux attentes fortes et légitimes exprimées par les territoires, les usagers et les acteurs économiques". Ce sont ainsi 27 villes qui profiteront directement de l’effet de cette liaison. Le trajet Toulouse-Paris pourra s’effectuer en 4h09 contre 5h25 aujourd’hui. Les habitants d’Agen, de Mont-de-Marsan, Bergerac, du Médoc ou encore d’Arcachon pourront faire l’aller-retour à Paris dans la journée.

Mais cette desserte n’est pas une fin en soi. Elle s’inscrit dans un projet plus global appelé Sud-Europe Atlantique, qui propose déjà la construction de deux autres LGV vers Toulouse et Dax, visant selon Alain Rousset, à fluidifier la relation avec l’Espagne.