Could not retrieve the oEmbed resource.

La filière d'excellence Neurosciences

Dans le cadre de la mise en exergue des filières d’excellence du territoire à travers la réalisation de reportages, le Bordeaux Convention Bureau a été à la rencontre d’acteurs et personnalités du domaine : chercheurs et cliniciens de Bordeaux Neurocampus, médecins du CHU, fondateurs de startups et sociétés implantées sur le territoire, d’étudiants et doctorants.

La filière des neurosciences à Bordeaux a grandement évolué au cours de ces quinze dernières années pour devenir une des plus grandes communautés de France et d’Europe dans le domaine, avec notamment plus de 700 scientifiques travaillant sur le campus de l’Université de Bordeaux.


C’est à Bordeaux, en 1994, que le premier Institut Fédératif de Recherche de France dans le domaine du cerveau, a été créé. Ce regroupement a évolué pour prendre le nom de Bordeaux Neurocampus, qui est aujourd'hui un département de recherche de l’Université de Bordeaux. Il regroupe 6 laboratoires, soit 55 équipes de recherche, et 20 plateformes, pour conduire une recherche à la pointe de l’innovation sur le cerveau et ses pathologies.

Le reportage aborde plusieurs sujets dont un focus sur la formation. En effet Bordeaux compte aujourd’hui 140 étudiants en master et 140 doctorants en recherche en Neurosciences.

Bordeaux dispose aussi de l’Ecole des Neurosciences, un laboratoire entièrement équipé pour la recherche en neurosciences et exclusivement dédié à la formation par la pratique.

Le laboratoire de 500m2 peut accueillir 20 étudiants du monde entier, et est équipé des dernières technologies en matière d’imagerie médicale.
Le reportage contient également un focus sur la recherche, sur le clinique, et un axe sur le domaine industriel avec des startups comme Lucine et Rebrain.

Enfin, une unité spécialisée dans les troubles du sommeil des addictions et de la neuropsychiatrie a été créée en 2011. Située au CHU Pellegrin, elle se compose de 27 personnes. L’unité dispose d’une plateforme dotée d’une chambre d’enregistrement du sommeil et d’équipements de réalité virtuelle (simulateurs de vol et de conduite, Controlled Automatic Virtual Environment (CAVE) financé par le projet EquipEx « PHENOVIRT », etc.).

Ces équipements à la pointe de l’innovation permettent aux chercheurs de déterminer les relations entre les troubles du sommeil et les pathologies psychiatriques et tester des protocoles comportementaux novateurs.